Forum Il était une fois...Wangen
 
AccueilCalendrierRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Dicton du jour
wangen-village.alsace
Le nouveau site internet "Il était une fois...Wangen" est en ligne ! http://www.wangen-village.alsace/
Rejoignez-nous
.


Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Partagez | 
 

 Au pays de Wangen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Localisation : Wangen
Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Au pays de Wangen   Dim 26 Mai 2013 - 10:45


Les jeunes seniors dans la cour du Freihof. PHOTO DNA



EDITION DE SAVERNE
Saverne Correspondant : 3656 - Saverne

Au pays de Wangen


Dernièrement, les membres de l’association Jeunes Seniors de Saverne se sont rendus à Wasselonne pour rejoindre Wangen et découvrir cette cité médiévale que certains qualifient de Riquewihr du Bas-Rhin avec ses nombreuses maisons à colombage.


Wangen est un village qui relève du territoire de la Couronne d’Or, région où la vigne et l’histoire tissent leurs liens et qui se fait reconnaître sous le nom du vignoble de Strasbourg.

En grimpant la côte depuis Wasselonne le groupe de randonneurs est arrivé devant le Niedertor, la porte basse. Jusqu’au XVIIe siècle, un fossé large de 15 m

et profond de six la défendait. A l’extérieur des murs sur la petite placette se trouvait le pilori garni de la chaîne à laquelle était attaché le condamné. Le premier étage servait de prison, sur le côté gauche, logeait le poste de police, c’est là que la garde villageoise veillait. En prenant la première rue à gauche, le groupe est passé devant le Freihof, la cour de l’abbaye Saint-Etienne.

Toute ivrognerie
était interdite
L’abbesse, véritable suzerain de la cité, possédait de nombreuses propriétés, terres vignes, étangs. Chaque année, l’abbesse s’installait dans son Freihof pour recevoir l’hommage de ses sujets. Le bâtiment de droite abrite l’imposante cave appelée Stiefskeller.

On est étonné de la sévérité du règlement du village à cette époque : toute ivrognerie était interdite et condamnée de prison comme le fait de troubler le repos par des cris et chants de rue. Wangen devait fournir 602ohms de vins à l’abbaye jusqu’à la révolution, la municipalité estimait qu’il s’agissait d’une dîme déguisée et a demandé l’abrogation. Un long procès allait s’ouvrir entre le propriétaire qui avait racheté cette rente et la commune, ce n’est qu’en 1830 que le tribunal ordonna la suppression de cette rente et c’est pour cette raison que la ville laisse couler à la fontaine, le dimanche après le 3 juillet, une barrique de 225 litres du meilleur vin.

Les linteaux des portes sont parés de nombreuses armoiries artisanales : tonnelier, viticulteur, boulanger. On découvre, en se promenant incorporés, aux maçonneries des fragments de sculptures provenant du château : un linteau de fenêtre, un corbeau décoré, de style renaissance.

Puis les Jeunes Seniors se sont retrouvés autour d’un bon baeckeoffe servi dans une auberge de la cité.

L’après-midi, le groupe a rejoint le point de départ par la piste cyclable, satisfait de cette belle journée de randonnée-découverte.

Article et photo DNA édition de Saverne 19 mai 2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wangen-alsace.net
 
Au pays de Wangen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Il était une fois ...Wangen :: Wangen Aujourd'hui :: Nos reportages sur tous les événements-
Sauter vers: