Wangen, petit village médiéval et viticole d'Alsace
 
AccueilCalendrierPublicationsRechercherFAQS'enregistrerConnexion
wangen-village.alsace
Un nouveau site internet "Il était une fois...Wangen" est en ligne depuis 2016. Venez y suivre toute l'actualité du village : http://www.wangen-village.alsace/
Rejoignez-nous
.


Derniers sujets
» Wangen - Bouchées d'Histoire- Marie-Thérèse Fischer-DNA
par Admin Mar 18 Sep 2018 - 14:00

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Dicton du jour
Partagez | 
 

 Les Malgré-Nous : ils avaient 18 ans... ou un peu plus...

Aller en bas 
AuteurMessage
Christine
Admin
avatar

Localisation : Wangen
Nombre de messages : 2103
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Les Malgré-Nous : ils avaient 18 ans... ou un peu plus...   Lun 3 Mai 2010 - 7:11



En cette semaine de "Victoire" du 8 mai 1945,
une pensée sans réserve,vers des acteurs involontaires, obligés de défendre leur vie, les malgré-nous qui ont payé un lourd tribu dans cette abominable guerre, enrôlés de force dans l'armée régulière allemande (la Wehrmacht) ou dans la branche militaire de la SS (la Waffen-SS), durant la Seconde Guerre mondiale.
Ils seront 130 000 Alsaciens et Mosellans a être appelés sous le drapeau à croix gammée et le prix payé par cette génération sacrifiée sera effroyable :
40 000 sont tués ou portés disparus,
30 000 blessés dont 10 000 très grièvement,
10 000 s'évaderont,
sans compter les séquelles de l'internement pour les prisonniers faits par les Soviétiques. Mais leur calvaire ne s'arrêta pas là, le retour en France fut une autre épreuve, placé sous le signe de l'incompréhension, de la suspicion et de l'accusation.

Ce ne sont là que des chiffres, froids et déshumanisés, mais derrière chacun il y a un homme, une famille brisée et des souffrances..
S'il y a eu une génération sacrifiée, la suivante à dû vivre avec les conséquences de cette incorporation de force. A nous, de ne pas oublier, mais surtout de rétablir des liens franco-allemands solides pour que cela ne se reproduise plus jamais et faire en sorte que ce soit vrai ici et ailleurs.



Les Malgré-Nous : Nous avions 18 ans... ou un peu plus

Nous avions 18 ans, ou un peu plus,
Nous aimions la vie, le bruit, et même un peu plus,
Nous aimions notre maison, notre village, et même un peu plus,
Nous aimions nos campagnes, nos rivières de plus en plus.

Nous aimions nos pères, nos mères et beaucoup plus,
Nos copains, nos voisins, le facteur, de plus en plus,
Nos oncles, nos tantes, nos cousines, et même un peu plus,
Le Maire, le Curé, le Maître d'école, de plus en plus.

Nous aimions la nature, les fleurs, les abeilles,
Nos printemps, nos étés, nos hivers, et beaucoup plus,
L'odeur des lilas, le givre sur les toits,
Les veillées en famille, les Noëls embaumés, et même un peu plus.

Nous aimions cette force naissante en nous de plus en plus,
Nous aimions les filles, leurs sourires et beaucoup plus,
Et avec elles, les bals, les tangos ou un peu plus,
Nous leur jurions amour, fidélité, et beaucoup plus.

Mais ils nous ont cassé nos rêves, nos espoirs et beaucoup plus,
Ils étaient fous de gloire, de puissance, de rage, et plus,
Ils voulaient maîtriser, dominer, sinon plus,
Etre maître du Monde, de l'Univers, peut-être plus.

Ils nous ont pris nos joies, nos espérances, et beaucoup plus,
Ils nous ont volé tout ce qui nous était cher,
Plus de famille, ni de printemps, ni de jolies filles,
Il fallait marcher, tirer, mourir, plutôt crever, sans plus.

Pourtant certains sont revenus, un à un, ou parfois plus,
Ils avaient alors 20 ans, ou quelques années de plus,
Ils avaient perdu le sourire, la joie, et beaucoup plus,
Il leur manquait des bras, des jambes et souvent plus.

Et les autres, les milliers d'autres, qui ne reviendront plus,
Leur voyage était sans retour, leur destination le terminus,
Malgré que Pères, Mères, Fiancées prièrent de plus en plus,
Ils resteront là-bas, à Stalingrad, Tambow, au fin fond de cette vaste steppe russe.

Et pourtant il faut qu'on se souvienne d'eux beaucoup plus,
Que leur sacrifice nous serve de leçon et de beaucoup plus,
Que nos jeunes cultivent la mémoire de ces héros, et que nous tous, prions pour eux un peu plus,

Enfin que les règnants de ce monde sachent tirer la leçon de leur sacrifice,
Mais que cela ne devienne pas une histoire, comme tant d'autres, sans plus,
Et que, je vous en conjure Messieurs les Maîtres, que cela ne se produise JAMAIS, JAMAIS PLUS,
Car nous n'avions que 18 ans, ou un peu plus.




Poème d'André BECHTEL
Malgré-Nous
Président de l'A.D.E.I.F (Association Evadés Incorporés de Force)
section Soultz






Revenir en haut Aller en bas
http://www.wangen-alsace.net
Christine
Admin
avatar

Localisation : Wangen
Nombre de messages : 2103
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Les Malgré-Nous : ils avaient 18 ans... ou un peu plus...   Lun 3 Mai 2010 - 7:19