Wangen, petit village médiéval et viticole d'Alsace
 
AccueilCalendrierPublicationsRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Vins et Crémant d'Alsace Thierry- Martin
Mer 13 Déc 2017 - 1:10 par Admin

» La Boucherie Walter à Wangen
Ven 8 Déc 2017 - 3:26 par Admin

» La boulangerie Zores à Wangen
Ven 8 Déc 2017 - 3:13 par Admin

» Wangen - Bouchées d'Histoire- Marie-Thérèse Fischer-DNA
Mer 15 Nov 2017 - 8:32 par Admin

» Le TourneSEL de Wangen
Lun 9 Oct 2017 - 14:00 par Admin

» Journée Européenne du Patrimoine à Wangen 16 septembre 2017
Dim 3 Sep 2017 - 6:04 par Admin

» Le restaurant Wangenmühle
Mer 24 Mai 2017 - 14:52 par Admin

» Une cigogne perchée sur le Niedertor, 20 mai 2017
Mer 24 Mai 2017 - 14:46 par Admin

» Bijou perdu à Wangen lundi 27 mars 2017
Mer 12 Avr 2017 - 4:34 par Admin

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Dicton du jour
wangen-village.alsace
Le nouveau site internet "Il était une fois...Wangen" est en ligne ! http://www.wangen-village.alsace/
Rejoignez-nous
.


Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Partagez | 
 

 Alfred Lucien Strohl (1879-1970)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christine
Admin
avatar

Localisation : Wangen
Nombre de messages : 2103
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Alfred Lucien Strohl (1879-1970)   Mer 21 Avr 2010 - 15:24

Alfred Lucien STROHL (1879-1970)



Alfred Lucien STROHL EN 1895 dans sa 16ème année
Deuxième fils de Jean Georges (03/01/1839-27/10/1901), et de Fanny Schneegans (15/05/1852-16/06/1943), né le 26/03/1879 à Alger, il est élève à Polytechnique le 12/10/1899, et s’engage peu après dans l’Armée.


- Le 1/10/1901, il est sous-lieutenant à l’Ecole d’Application de l’artillerie et du génie.

- Le 1/10/1903, il est lieutenant en second au 13ème Régiment d’Artillerie, 2ème batterie, puis est envoyé pour suivre les cours de l’Ecole d’application de la cavalerie à Saumur, en qualité d’officier d’instruction le 9/10/1906 ; démissionnaire, rayé de l’armée d’active, le 23/03/1907.





Il se retire au domicile de sa mère au 47, Boulevard La Tour-Maubourg à Paris 7ème.

- Lieutenant de réserve le 5/04/1907, et affecté au 26ème Régiment d’Artillerie, puis le 25/03/1910, il est affecté au 47ème Régiment d’Infanterie d’Héricourt, Haute-Saône.

Il fait la guerre de 1914/18, notamment du coté de Verdun .

- Le 26/09/1914, il est promu capitaine de réserve à titre temporaire, et à titre définitif, le 5/06/1915.

- Le 14/10/1917, nommé chef d’escadron (commandant) de réserve, démobilisé le 17/02/1919. Il se retire à Neuilly-sur-Seine au 7, rue Angélique Vernier.



Durant la Grande guerre de 14-18, affecté au 47ème Régiment d’Artillerie, il prit part à de nombreuses affaires, en particulier en Haute Alsace, à Altkirch, au Bréchaumont, région de Mulhouse, à Dornach, à Riedisheim, en août 1914 ; dans la Marne et l’Aisne en septembre 1914 ; en Champagne, en 1915 ; en mars 1916 à St Mihiel et à Verdun, en avril-mai 1916 ; à nouveau en Alsace, en juin-juillet 1916 ; la Somme, en septembre-octobre 1916 ; la Champagne de janvier à juillet 1917, à Verdun, août-septembre 1917 ; Les Eparges et la région de Montdidier, de mars à mai 1918 ; Mailly, en juin 1918 ; à l’attaque de Moreuil dans la Somme, en août 1918, Verdun – Montfaucon de septembre à l’armistice 11/11/1918.

Citations obtenues : à l’ordre de l’Armée, et nommé chevalier de la Légion d’honneur, 5/10/1915 : a conduit son tir avec une habileté remarquable, fait preuve d’un mépris complet du danger. Dans les combats de fin septembre, s’est porté en avant des premières lignes d’infanterie pour régler son tir.

Cité à l’ordre de la Division en 1916 : capitaine commandant dont l’éloge n’est plus à faire. A été affecté à Verdun et sur la Somme en août septembre 1916.

Source : service historique de l’Armée de terre, Vincennes. Mr Yves Bonnel

Il travaille chez « Mecker » à Paris, puis est nommé Directeur de « Siry Chamon » (gaz) à Milan, en 1909, et épouse le 13/04/1909 à Montbéliard, Suzanne Favre (18/12/1886 Privas-19/04/1949 Paris).

Suzanne ouvre avec sa sœur un petit magasin de mode « Suz Mag », avenue Paul Doumer à Paris.

Ils achètent un terrain à Juan-les-Pins en 1922, où ils font construire un hôtel « La Roseraie » 19, rue Saint Barthélémy.

En 1945, ils vendent l’hôtel dont le jardin a été partiellement bombardé pendant le débarquement de 1944, et s’installent 1, rue Jean Bologne à Paris.

Suzanne décède en 1949.
Lucien s’installe alors comme seul locataire dans une ancienne pension de famille réservée aux polytechniciens, rue Léon Bourgoin à Courbevoie.

Il fait quelques voyages à Wangen dans le berceau de sa famille, et décède à 91 ans, en 1970 à Antibes.

Ils sont inhumés à Antibes dans la tombe Favre.

Merci à Madame Annie Strohl pour la mise à disposition de photos de sa collection personnelle.
Merci à Monsieur Georges Strohl et à Monsieur Jacques Favre pour le partage de l'intégralité de leurs recherches communes exposées lors de la soirée conférence du 20 avril 2010 à Wangen.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wangen-alsace.net
 
Alfred Lucien Strohl (1879-1970)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Il était une fois ...Wangen :: Wangen Hier :: Petits et grands personnages connus et moins connus-
Sauter vers: