Wangen, petit village médiéval et viticole d'Alsace
 
AccueilCalendrierPublicationsRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Le TourneSEL de Wangen
Lun 9 Oct 2017 - 14:00 par Admin

» Journée Européenne du Patrimoine à Wangen 16 septembre 2017
Dim 3 Sep 2017 - 6:04 par Admin

» Wangen - Bouchées d'Histoire- Marie-Thérèse Fischer-DNA
Mer 23 Aoû 2017 - 13:42 par Admin

» Vins et Crémant d'Alsace Thierry- Martin
Sam 10 Juin 2017 - 8:53 par thierry martin

» Le restaurant Wangenmühle
Mer 24 Mai 2017 - 14:52 par Admin

» Une cigogne perchée sur le Niedertor, 20 mai 2017
Mer 24 Mai 2017 - 14:46 par Admin

» La boulangerie Zores à Wangen
Mer 12 Avr 2017 - 4:47 par Admin

» Bijou perdu à Wangen lundi 27 mars 2017
Mer 12 Avr 2017 - 4:34 par Admin

» Osterputz à Wangen samedi 25 avril 2017
Sam 4 Mar 2017 - 9:44 par Admin

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Dicton du jour
wangen-village.alsace
Le nouveau site internet "Il était une fois...Wangen" est en ligne ! http://www.wangen-village.alsace/
Rejoignez-nous
.


Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Partagez | 
 

 Jean Jacques Edouard Georges Strohl (1874-1955 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christine
Admin
avatar

Localisation : Wangen
Nombre de messages : 2103
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Jean Jacques Edouard Georges Strohl (1874-1955 )   Mer 21 Avr 2010 - 15:02

Jean Jacques Edouard Georges STROHL (1874-1955).

Fils aîné de Jean Georges (03/01/1839-22/10/1901), et de Fanny Schneegans (15/05/1852-16/06/1943), né le 26/11/1874 à Alger, il fait aussi carrière dans l’armée et devient lui aussi Général de brigade.

http://www.wangen-alsace.net/les-petits-et-grands-personnages-connus-et-meconnus-f10/georges-strohl-general-de-brigade-1839-1901-t293.htm

Le 29/101895, il entre comme élève à Saint-Cyr, promotion « Tananarive »

Le 01/10/1899, il est affecté au 132ème Régiment d’infanterie de ligne, à la compagnie de cyclistes, à Reims.


Le 01/10/1905, il est affecté au 16ème Bataillon de chasseurs à pied.

Le 27/10/1908, il est promu capitaine. En 1911, il est capitaine au 4ème régiment de Chasseurs à pied à Saint Nicolas du Port. Décoré en 1913 de l’Aigle Blanc de Serbie.

Le 25/12/1914, promu chef de bataillon.

Le 05/02/1915, il est décoré Chevalier de la Légion d’honneur pour la conduite avec sang-froid, vigueur et entrain de son bataillon à l'attaque des tranchées ennemies qu'il enleva à la baïonnette, le 4 décembre 1914.

Il est blessé au combat le 25/04/1915.

Le 16/06/1920, il est décoré Officier de la Légion d’honneur.

Affecté le 22/01/1921 au 9ème Tirailleur.



A la disposition du Gal commandant supérieur du Maroc, le 28/01/1926.

Il est nommé Colonel, le 25/09/1926, à la disposition du commissaire Résident général au Maroc; il termina sa carrière au Maroc comme commandant le territoire de Fès-nord, de 1927 à 1933. Commandant le Territoire marocain à Fès, le 01/071930.

Admis à la retraite pour limite d’âge, le 26/11/1933, et promu Général de brigade, 2ème section de réserve, le 12/12/1933

Sources : Mr Yves Bonnel – Archives militaires de Vincennes, (dossier n° 1159/GB/4)

Il se marie deux fois :

- une première fois le 04/07/1908 à Rouen avec Hélène Fanny Alida Daniel (09/02/1885 Châteauroux, Indre-23/04/1940 Tain l’Ermitage), fille de l’homme de loi et du négociant en vins, Emile Charles Daniel, procureur général près de la Cour d’appel de Rouen, et de Marguerite Louise Vogelgesang (issue d’une famille suisse allemande), originaire de Tain-l’Ermitage. A son mariage, il est lieutenant.

Ils ont une fille: Marguerite, dite Maggy (01/10/1919-06/06/1967).

Ils achètent le château de Vieux Villez, dans l’Eure entre Gaillon et Louviers, où ils passent leurs vacances; ce château est ensuite converti en hôtel, et devient l’hôtel Corneille.

Ils habitent une maison route de Romans à Tain-l’Ermitage, où il peint des fresques et fait la collection de soldats de plomb.

Devenu veuf et à la retraite, il vend la propriété familiale de Tain-l’Ermitage et s’installe vers 1948/1950 au Trayas, sur la corniche de l’Esterel, entre Agay et Théoule.

Il y achète plusieurs hectares, au dessus de la ligne du chemin de fer, qu’il fait entièrement clôturer à grand frais et crée une réserve d’eau.

Il habite la grande maison « Marizou » à 2 étages en face de la poste, aujourd’hui villa « Stella Maris » et possède l’hôtel de L’Esterel, 100 mètres plus haut, qu’il n’exploite pour ainsi dire pas.

- une deuxième fois vers 1950 avec une jeune femme blonde Suzanne Françoise Leve (1904-1982 Cabris) dite Suzy beaucoup plus jeune que lui (ils ont 30 ans d’écart) ; elle tient la maison, s’occupe de ses affaires.

Il a l’habitude tous les après-midis d’aller planter son chevalet dans le virage avec le beau point de vue sur la petite route qui mène à la gare du Trayas, d’où sa fille Maggy remontait avec tellement de peine….

Il offrit à sa fidèle gouvernante, Laurence Batet, vers 1950, son livre de cuisine, rédigé et décoré de sa main.

Il décède à 80 ans le 11/06/1955 au Trayas, près de St Raphaël, Var, et est inhumé à Tain-l’Ermitage, dans la Drôme.

Sa veuve, Suzanne Leve, vend toute la propriété vers 1960, et vient s’installer à Cabris, où elle habite place des Marronniers avec un entrepreneur en maçonnerie, Paul Maille (1910-1978); elle travaille un temps comme serveuse au restaurant du Vieux Château et décède à 78 ans.

Hélène Daniel avait 2 sœurs: l’une épouse un Vintajoux (-), d’où un fils Max Vintajoux (-) qui épouse une fille de Georges Siegfried (-), l’autre épouse un Lemaître (-) de Bolbec et a un fils: Bernard Lemaître (-).

"Une fois à la retraite, le général va s'adonner à sa passion favorite: la cuisine, il va composer 1136 recettes de cuisine, salées et sucrées, qu'il va rédiger dans deux cahiers, illustrés par 264 dessins, effectués à la plume et au crayon de couleur. Le général avait trouvé une aide précieuse en la personne de Laurence Batet, la cuisinière de la famille Strohl pour élaborer des menus surprenants. Les éditions de La Martinière viennent d'en réunir les fac-similés en un seul volume". G.S.


http://www.wangen-alsace.net/les-petits-et-grands-personnages-connus-et-meconnus-f10/les-cahiers-de-cuisine-du-general-strohl-t273.htm

Merci à Madame Annie Strohl pour la mise à disposition de photos de sa collection personnelle.
Merci à Monsieur Georges Strohl et à Monsieur Jacques Favre pour l'autorisation de publier sur ce site l'intégralité de leurs recherches communes exposées lors de la soirée conférence du 20 avril 2010 à Wangen.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wangen-alsace.net
 
Jean Jacques Edouard Georges Strohl (1874-1955 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Il était une fois ...Wangen :: Wangen Hier :: Petits et grands personnages connus et moins connus-
Sauter vers: