Forum Il était une fois...Wangen
 
AccueilCalendrierRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Dicton du jour
wangen-village.alsace
Le nouveau site internet "Il était une fois...Wangen" est en ligne ! http://www.wangen-village.alsace/
Rejoignez-nous
.


Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Les deux chats blancs de Wangen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Violette
co-admin
avatar

Localisation : Wangen
Nombre de messages : 418
Age : 17
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Les deux chats blancs de Wangen   Jeu 27 Nov 2008 - 23:19

LES DEUX CHATS BLANCS
DE WANGEN




La légende des deux chats blancs de Wangen est bien connue en Alsace.

Nombre d'habitants de la vieille ville ont aperçu les félins qui, soudain, surgissent du néant lorsque sonne l'angélus.




Ils sont assis sur le mur du cimetière, silencieux, avec leurs yeux énormes qui scintillent dans l'obscurité naissante. Ils restent là, immobiles, comme si le temps ne comptait pas pour eux. Curieusement, tous les lives de contes parlent de nos chats, mais jamais ils ne vous expliquent la raison de leur présence.

L'affaire remonte à l'année 1643. L'Alsace est alors plongée dans l'effroyable guerre de Trente Ans. Cette année-là une troupe de soldats français s'est installée dans le château de Wangen. La nourriture, qui était déjà rare depuis que cette longue guerre s'était ouverte, devint encore plus rare. Et pourtant, ce n'est pas le grain qui manquait. Les soldats avaient pillé tous les villages environnants, enlevant aux habitants leurs stocks de céréales. À Wangen tout ce butin fut amassé dans les greniers du château; malheureusement les grains étaient réservés aux soldats et les pauvres gens commençaient sérieusement à souffrir de la faim.

À l'époque habitait devant la porte basse de la ville un vieux couple, on le disait quelque peu magicien. Le Schultheiss [maire] alla le trouver pour lui demander conseil; que faire devant tant d'injustice et de misère? Le vieil homme écouta longuement les doléances, puis rassura le responsable de la ville:

-- Bientôt vous verrez une armée de souris se répandre en ville. Ne faites rien. Toutes cs bêtes seront là pour vous aider. Revenez dans huit jours et vous aurez tous les grains nécessaires!

Dès le lendemain le commandant des troupes vint se plaindre chez le Schultheiss: nous sommes envahis par une armée de souris et ces bestioles mangent notre grain. Il faut que les habitants se mobilisent et organisent la chasse.

Le brave Schultheiss n'en eut cure. Il fit semblant d'ameuter toute la population, en ayant bien soin de prévenir les chasseurs:

-- Faites semblant, mais laissez faire les rongeurs.

Et en quelques jours cette invasion de souris eut raison des grains stockés dans les greniers du château. C'est comme si une nuée de sauterelles s'était abattue sur les champs. Il ne restait plus un grain pour la troupe. Aussi les soldats quittèrent sur-le-champ la ville pour se chercher d'autres quartiers d'hiver.

Le Schutlheiss, les huit jours passés, retourna auprès des magiciens pour réclamer le grain promis. Le vieil homme appela son épouse et accompagné du maire ils se glissèrent le long des enceintes jusqu'à une sombre tour d'angle. Par une porte placée tout en haut, et qu'il était possible de gagner par une échelle posée là, tous trois entrèrent dans le bastion. C'était une pièce nue, un plancher de bois couvrait le sol. Le magicien souleva alors une trappe et sous l'oeil ébahi du Schultheiss apparut une montagne de grains. Mais tout autour des centaines de souris veillaient.

L sage expliqua alors au Schultheiss que les rongeurs avaient simplement «déménagé» le grain depuis les greniers du château en cette tour et qu'ils entendaient bien en profiter tout au long de l'hiver qui s'annonçait rude. C'était, évidemment, mal connaître le magicien. À l'instant, devant le Schultheiss, le couple se transforma en deux chats blancs, énormes. Ils se mirent à poursuivre avec une telle rage les souris que celles-ci se sauvèrent sur-le-champ en une fuite éperdue.

Du coup les gens de Wangen eurent tout le grain nécessaire pour manger à leur faim tout au long de l'hiver.

Quant aux magiciens, ils disparurent à la même époque. Mais c'est à partir de là que, de temps en temps, les habitants aperçurent les deux chats blancs.

Ils veillent, dit-on, pour que les habitants de la ville ne connaissent plus jamais la famine et leur apparition est signe de bonheur car tous savent que les vieux magiciens continuent de veiller sur eux.





(Texte de Guy Trendel -- d'après Auguste Stoeber, «Études mythologiques sur les animaux fantômes en Alsace», Revue d'Alsace, 1852 --, illustration de Thierry Christmann, Dragons, fantômes et trésors cachés, Strasbourg, Coprur, 1988).
Avec l'aimable autorisation de Guy Trendel


Dernière édition par Violette le Jeu 5 Mar 2009 - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Violette
co-admin
avatar

Localisation : Wangen
Nombre de messages : 418
Age : 17
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Les deux chats blancs de Wangen   Mer 14 Jan 2009 - 6:39

Revenir en haut Aller en bas
Mathias99
membre
avatar

Localisation : Wangen
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: Les deux chats blancs de Wangen   Mar 3 Fév 2009 - 11:05

tres joli dessin,c'est tres lon le texte
Revenir en haut Aller en bas
Flo
membre
avatar

Localisation : wangen
Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Les deux chats blancs de Wangen   Mer 18 Fév 2009 - 11:05

Les formes vives et colorées de l'illustratrice Marie Meier sont vraiment sympa!
Elle revisite cette belle légende pourquoi pas?
Revenir en haut Aller en bas
Janine Laval
membre
avatar

Localisation : ribaute les tavernes
Nombre de messages : 390
Age : 75
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Les deux chats blancs de Wangen   Sam 21 Fév 2009 - 4:00

Merci Violette, cette légende est très jolie.. et les illustrations qui l'accompagnent également.
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://ninjamanu.free.fr/serendipity/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les deux chats blancs de Wangen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les deux chats blancs de Wangen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Il était une fois ...Wangen :: Wangen Hier :: Contes, légendes, poésies et proverbes de chez nous-
Sauter vers: